Les décades : confronter les savoirs

Après la loi de séparation des Églises et l’État, Paul Desjardins achète le domaine en 1906. Professeur et humaniste aux idées sociales avancées, il a organisé à partir de 1910 jusqu'à 1939, les « Décades de Pontigny » rencontres internationales qui ont fait de Pontigny chaque été un "petit noyau de la future Europe".

Ainsi - hors de 1914 à 1921 - pendant dix jours, se sont réunis des intellectuels français et étrangers dont Gide, Malraux, Saint-Exupéry, Martin du Gard, T.S. Eliot, pour échanger sur de nombreux sujets littéraires et philosophiques. En savoir plus.

 

Le domaine

Enclos de hauts murs encore visibles, le domaine comprenait l’ensemble des bâtiments monastiques abritant moines, convers et les hôtes. Au centre coule un bief dérivé du Serein qui actionnait les trois moulins (deux à blé et un à foulon).

 

Le domaine en 1906 a été acheté par Paul Desjardins.  En 1945, la Société des Pères de Saint-Edme (Pères américains) rachète le domaine à Madame Desjardins pour y fonder un collège franco-américain. Il est revendu en 1954 à la Mission de France.

 

En 1967, le séminaire quitte Pontigny pour s'installer en banlieue parisienne et le domaine est vendu à LADAPT, association pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées, qui en 2003 s'installe près d'Auxerre. Le domaine est  alors acheté par le Conseil Régional de Bourgogne, aujourd’hui Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.

 

En 2020, il est mis en vente et après un appel à projets, le choix de la Région s'est porté sur le projet présenté par la Fondation François Schneider, à triple ambition : économique, touristique et culturelle.

 

Le domaine est fermé au public depuis le 5 octobre 2020
jusqu’à une date indéterminée.

Aucune réouverture n'est envisagée en 2022.